Bio Tissus Vente de textile biologique et équitable au mètre

Blog consacré au bio, et plus spécifiquement aux tissus et textiles bio. Vente en ligne de tissus et articles en textile bio

30 juin 2010

Les faux amis du bio #1

Le bambou soi-disant bio est une pure invention marketing : la transformation de la fibre de bambou en tissu nécessite en effet l’utilisation de soude caustique et d’acide, à tel point qu’il est impossible de retrouver la moindre trace de fibre naturelle dans le produit fini (=100% viscose) !
Alors pourquoi nous vend-on du faux bambou bio ? Tout simplement parce que la Chine est le principal producteur et détient les brevets de transformation. Les grandes marques peuvent donc s’approvisionner en bambou à très bas prix et le vendre très cher en surfant sur l’image naturelle véhiculée par cette plante.

A ce jour seuls le coton et le lin disposent de certification bio crédibles.

L'Institut Français du Textile et de l'Habillement (IFTH) précise :
Au vu de toute la publicité qui est faite, on pourrait croire que le bambou doux, soyeux et très absorbant que l’on retrouve, entre autres, dans nos serviettes éponges et dans les couches lavables, est naturel… Et bien non ! Le bambou est utilisé en remplacement du bois, pour donner de la viscose ─ fibre 100% artificielle !─
Même si le bambou pousse plus rapidement que les arbres, sa monoculture menace l’environnement. De plus, la transformation de la cellulose (dans le bambou) en viscose nécessite de nombreux produits chimiques et, suivant la réglementation du pays où elle est effectuée, peut donc être très polluante !
Attention, à de très rares occasions, vous pourrez trouver de la vraie fibre de bambou, vous verrez tout de suite la différence avec la viscose : elle est plus rêche et beaucoup moins absorbante que cette dernière !

Source : Institut Français du Textile et de l'Habillement (http://www.ifth.org/)

 
Depuis la fin des années 1990, les fournisseurs de l'industrie textile ont beaucoup investi en R&D pour être capables de proposer des fibres nouvelles, d'origine végétale, moins polluantes et coûteuses pour l'environnement que le coton (et surtout, générant plus de profits...).

C'est ainsi que la bonne vieille "viscose" est ressortie des cartons !  La viscose est une fibre artificielle obtenue par transformation de la cellulose des végétaux. Le procédé de fabrication est inventé en 1884 par le Français Hilaire de Chardonnet mais il a été breveté en 1892 au Royaume Uni par Cross, Bevan et Beadle.

Sous la bannière écologique, les fabricants ont surfé sur l'image forte de "nature" légèrement exotique, aérienne et fantasmée du bambou, sur son côté "zen" et asiatique.

bambou

Les fournisseurs chinois de la grande distribution se sont bien vite adaptés à la demande de leurs clients et ont commencé à produire, avec force solvants et polluants divers, dans des usines aux conditions de travail d'un autre âge, de la fibre à vil prix.

Comment fabrique-t-on la viscose de bambou ?

C’est un procédé de fabrication âgé de plus de cent ans. Les méthodes de fabrication actuelles de la viscose sont dérivées du procédé original. Elles consistent en une sorte de « recette de cuisine » dont la matière première est la cellulose présente dans les végétaux tels que le bambou ou le pin. Cette cellulose est ensuite mélangée à de la soude caustique pour être transformée en une une solution visqueuse nommée viscose. La viscose est ensuite forcée à travers une plaque percée de trous minuscules. Il en sort des filaments qui sont aussitôt formés en fils. Les feuilles ou les rouleaux de cellophane sont réalisés de cette façon en forçant la viscose à travers une fente très étroite. C’est ainsi que l’on obtient des fibres qui, une fois agglomérées comme recherché, feront un fil plus ou moins épais. En pin ou en bambou.

C’est pourquoi il convient de souligner que, conformément à la loi, les vêtements qui portent la mention « bambou » ou « pin » doivent compléter les indications de composition avec le terme « viscose ». A l'analyse du microscope, il est impossible de trouver une seule cellule de bambou dans la viscose tissée !

On peut s'interroger sur le bien fondé de cultiver des bambous en vue d'obtenir de la viscose...

Les qualités "anti-bactériennes" du bambou, enfin, ne sont absolument pas naturelles et sont dues à l'adjonction d'Ammonimum quaternaire durant le procédé de fabrication.

Pour terminer, une citation de David Farrelly :
"Certains gagneront beaucoup d'argent avec les bambous, mais ce ne sera pas ceux qui les plantent"

 

Sources : http://www.eco-bio.info/forum/upload/topic/6829-le-bambou/

http://www.greenzer.fr/bambou-vraiment-ecolo

http://odcfutur.free.fr/bambou-fibre-contest.htm

Posté par fanouche à 08:32 - 7- La vie en bio - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    je suis tout a fait d'accord! le bambou (bio?) = produit non naturel!

    Posté par megg, 30 juin 2010 à 08:48
  • Sources?

    Bonjour.
    Pourriez-vous me faire part de vos sources je vous prie? C'est très important pour moi vu que je vends du bambou bio (entre autres). S'il s'avère que votre explication est confirmée, je me focaliserai sur le chanvre BIO et le coton BIO (que j'ai également dans mes stocks).
    C'est TERRIBLE ce que vous affirmez! Dramatique même, je dirais. Il faut faire qqchose!!!
    Amicalement
    Steff

    Posté par steff, 08 octobre 2010 à 14:55
  • et oui c'est terrible !

    Vous êtes loin d'être la seule à croire que le bambou est bio car il y a eu une propagande importante sur ce sujet.

    Vous n'aurez toutefois pas de mal à trouver confirmation de la vérité que nous exposons dans notre article, par exemple tout simplement auprès de l'IFTH (Institut Français du Textile et de l'habillement) :
    http://www.ifth.org/innovation-textile/IFTH-pagesHTML/developpement-durable-la-verite-sur-les-idees-recues-dans-le-textile,-le-bambou-est-100-naturel.htm

    Une source qui ne souffre pas la contestation je crois ...

    En réalité seul le coton et le lin bénéficient de label bio crédible (le chanvre, bien que rarement labellisé, peut à la rigueur être considéré comme écologique, car nécessite naturellement peu de pesticide. Attention par contre, il est souvent tissé en Chine, donc rarement équitable)

    Alors oui il faut faire quelque chose : nous nous efforçons de notre côté de dénoncer cette arnaque du bambou "bio" et de proposer une gamme de tissus certifiés biologique.

    Posté par biotissus, 08 octobre 2010 à 17:14

Poster un commentaire